Et un jour nous vaincrons…

Ferdinand Pire, (1943, Bruxelles) peintre belge, spécialiste de la peinture sur ou sous verre
(églomisé), est également très apprécié pour ses élégantes huiles et dessins en camaieux.
Au titre souvent énigmatique, ses œuvres mettent en scène des personnages qui ont
réellement marqué l’histoire, d’autres qui relèvent de la mythologie ou encore ceux sortis
de son imagination.

Roger Somville, (1923, Schaerbeek – 2014, Tervuren) artiste belge politiquement très
engagé, est à l’origine de nombreuses tapisseries et peintures murales. Peintre des
émotions, il a toujours prôné une peinture figurative, attentive au sort de l’homme et de
l’humanité. Dans ses œuvres, il réserve une place spéciale à la femme, la peignant tantôt à
la tête d’un cortège en plein élan émancipatif, tantôt prenant différentes poses et
réaffirmant ainsi sa feminité.

Michel Seuphor (anagramme d’Orpheus), de son vrai nom Fernand-Louis Berckelaers
(1901, Anvers – 1999, Paris), était un artiste belge aux multiples talents. Peintre,
déssinateur, céramiste et poète, il est connu, entre autres, pour sa série de poèmes
« Musique verbale » et pour ses « dessins unilinéaires » réalisés à partir de lignes
horizontales disposées à « intervalles » irréguliers.

Willy Anthoons, (1911, Malines – 1982, Paris) sculpteur, peintre et dessinateur, d’abord
figuratif puis, à partir de la fin des années ’40, non-figuratif, était également co-fondateur
de la Jeune Peinture Belge. Empreintes de primitivisme et de lyrisme, avec des espaces
pleins et vides qui s’alternent, les œuvres de Anthoons suggèrent des architectures, un ou
plusieurs personnages ou alors des mouvements naturels tels que celui de l’eau, du vent ou
d’autres éléments de paysage.

Raymond Coninckx (1904, Couvin – 1974, Dinant), Rem en art, était un peintre,
dessinateur et graveur belge également non-figuratif. A l’aide de quelques traits, souvent
géométriques, associés à quelques touches de couleurs, espacées ou au contraire
concentrées, il parvenait à créer des œuvres à la fois sobres, expressives et harmonieuses.

André Naessens (1949, Gand – 2003, Gand), peintre belge figuratif, lauréat du Prix de la
Jeune Peinture Belge, n’hésitait pas à pousser la dérision voir l’autodérision à l’extrême.
D’abord par le choix de ses personnages, un peu ensoriens, tirés de la littérature
internationale ou de la mythologie grecque, chargés en symboles et souvent placés dans
des situations invraisemblables voir cocasses. Ensuite par la manière de peindre. Habile
dessinateur, André Naessens, qui, dans ses œuvres, se mettait volontiers en scène et pas
toujours de manière flatteuse, n’hésitait pas à y ajouter des commentaires pertinents
décrivant la scène.

Michel Buckinx (1944, Bruxelles) est un artiste belge formé à la technique de la
calligraphie et dont les œuvres, tantôt dépouillées tantôt détaillées, oscillent entre
figuration et abstraction. Passioné d’Asie, Michel Buckinx nous fait voyager à travers ces
différentes cultures en enrichissant ses œuvres de son regard occidental.

Retour à l’event

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *